Progession confirmée pour Suleiman Zanfari en Aragon

Les performances du jeune espoir marocain Suleiman Zanfari lors du Rotax Grand Festival ont encore une fois confirmé les progrès réalisés cet été en compétition karting internationale. Suleiman enchaine sans discontinuer les bons résultats et ne quitte plus les podiums. C’est à nouveau en 3e position qu’il vient de terminer un week-end plein d’imprévus sur le circuit espagnol de Zuera. Découvrir de nouvelles pistes, piloter différents châssis au sein d’équipes variées tout en poursuivant sa marche en avant, telle est actuellement la force du jeune Suleiman.

Rendez-vous important de la saison, le Rotax Grand Festival s’est déroulé ce week-end sur le très long circuit de Zuera (ESP) dans la région de l’Aragon, sous l’organisation d’Armando Freias de Korridas e Companhia. Les 1700 m de cette piste réputée l’ont conduit à prendre en compte pour la première fois les phénomènes d’aspiration indissociables de la haute vitesse. Il pilotait pour l’occasion un kart Birel ART du team Burgueno. Suivant les traces de son aîné Sami Taoufik, Suleiman est désormais entrainé, physiquement et mentalement par un expert, le Vénézuélien Pasquale Rosania.

C’est ainsi que le jeune pilote marocain de 11 ans a abordé la compétition espagnole avec un moral de vainqueur. Alors qu’il était largement distancé lors de la première séance d’essais, Suleiman n’a pas tardé à assimiler la particularité du tracé. Il s’est adapté avec une étonnante facilité aux phénomènes d’aspiration, choisissant avec discernement les pilotes capables de l’accompagner vers le haut du classement. Il débutait à une seconde au tour des meilleurs et terminait par le meilleur tour en course lors de la finale. Voilà des chiffres qui parlent d’eux-mêmes.

Déjà pointé en 3e position lors des essais qualificatifs officiels, Suleiman tenait le bon rythme dans la suite des phases qualificatives. Il était ensuite disqualifié avec les autres membres de son équipe en 1re manche pour une raison qui ne le concernait pas. Pas perturbé par cette injustice, il assurait une belle 3e place dans la seconde manche. Sous une allure extérieure enjouée, Suleiman surprenait ses adversaires par sa combativité de lion sur la piste.

Il abordait la préfinale au 9e rang et rejoignait le top 3 sur la ligne d’arrivée, rattrapant le retard causé par la sanction précédente. Il se battait encore une fois avec les meilleurs lors de la finale, signait le meilleur temps et montait à nouveau sur la 3e marche du podium.

« Je suis ravi d’avoir atteint le podium à Zuera parce que les circonstances n’étaient pas vraiment avec moi. » déclarait Suleiman. « J’ai pu apprendre les subtilités de l’aspiration à grande vitesse, et finalement, cela m’a bien plu ! C’est un point stratégique de plus que je suis heureux de maîtriser. Le résultat aurait pu être meilleur dans d’autres circonstances, mais la 3e position me va très bien pour l’instant. Je suis encore en phase d’apprentissage et l’essentiel pour moi reste actuellement d’enrichir mon expérience. » Ce sera le cas dans quelques semaines, au Royaume-Uni, dans le cadre de la finale du Super One, la compétition britannique de référence.

Français
X