La montée en puissance de Suleiman Zanfari se poursuit en Suède

ZANFARI SULEIMAN, OK-Junior, MAR, TONY KART / VORTEX / VEGA, WARD RACING, European Championship, KRISTIANSTAD, International Race, © KSP Reportages

Sur la lancée de son premier top 10 européen à Genk (BEL), Suleiman Zanfari a encore amélioré son score en atteignant la 8e position finale lors de l’épreuve de Kristianstad (SWE). Son parcours suédois n’a pourtant pas été des plus faciles après une étrange baisse de performance entre les essais libres et les essais chronométrés. Le jeune pilote marocain a fait preuve de beaucoup de détermination pour limiter sa prise de risques durant les manches avant d’intensifier son effort lors d’une remontée finale de 10 places qui lui a permis de terminer au 8e rang des 91 participants OK-Junior.

ZANFARI SULEIMAN, OK-Junior, MAR, TONY KART / VORTEX / VEGA, WARD RACING, European Championship, KRISTIANSTAD, International Race, © KSP Reportages

La 3e épreuve du Championnat d’Europe FIA Karting – Junior s’est déroulée du 31 mai au 2 juin 2019 sur le tracé de l’Åsum Ring, près de Kristianstad, celui-là même sur lequel Suleiman avait effectué un retour remarqué à la compétition karting un mois plus tôt. Cette fois, la température était plus printanière et la pluie n’a pas perturbé le déroulement des courses. Le pilote du club marocain OCK étrennait pour l’occasion un Tony Kart/Vortex du Team Ward Racing et se révélait déjà très rapide lors des essais libres. Sa session chronométrée officielle se déroulait malheureusement moins bien qu’il pouvait logiquement espérer. Parti en 3e série, il devait composer avec des conditions de piste légèrement moins favorables et son 8e temps se transformait en une 26e position au classement général.

Parti depuis la 5e ligne lors des manches qualificatives, Suleiman adoptait une stratégie relativement prudente pour éviter les incidents fréquents dans cette phase de la compétition. Sa grande régularité, même lorsqu’il devait faire face à des concurrents ayant chaussé en avance leur train de pneus neufs, s’avérait payante puisqu’il reprenait déjà 8 positions et se retrouvait cette fois sur la 9e ligne de la grille de départ de la finale avec un nouveau challenge à relever.

ZANFARI SULEIMAN, OK-Junior, MAR, TONY KART / VORTEX / VEGA, WARD RACING, European Championship, KRISTIANSTAD, International Race, © KSP Reportages

Auteur comme souvent d’un excellent départ, Suleiman continuait à reprendre du terrain au fil des tours avec un cocktail détonnant de combativité et de lucidité qui caractérise désormais son nouveau style de pilotage. Après 21 tours disputés le couteau entre les dents, Suleiman terminait 8e, soit une place de mieux qu’à Genk, en devenant un ainsi habitué du top 10.

« L’ensemble du week-end suédois n’était peut-être pas aussi excitant qu’en Belgique, mais le résultat final est au moins aussi gratifiant », analysait Suleiman. « Tout s’est bien passé chez Ward Racing et pourtant la compétition européenne de Kristianstad a toujours été délicate. Il me fallait regagner du terrain sans commettre d’erreur. Je pense que j’ai bien rempli ma mission, en tout cas j’ai fait le maximum. Je suis donc satisfait, même si je ne peux que regretter le déroulement des essais chronométrés. Il est certain que la course aurait été différente si je m’étais élancé plus près des avant-postes dans les manches ».

Bien aidé par les conseils avisés du grand champion Davide Foré, son coach depuis le début de la saison, et par ceux de son mécanicien Gabriele Bassetta, Suleiman est encore plus motivé pour obtenir un très bon résultat au Mans le mois prochain pour la conclusion du Championnat d’Europe, ravi de rouler sous les couleurs de l’équipe de Joakim Ward. Le pilote soutenu par Cool Performance va d’ailleurs intensifier sa préparation au cours des semaines à venir.

Français
X